Alimentation et société en crise ?

Un petit fruitier pour rappeler qu’il n’y a pas de fatalité !

C’est désormais devenu un rendez-vous annuel : ce samedi 29 novembre, à l’occasion de la Sainte-Catherine, la locale ECOLO de Couvin a distribué des petits arbustes fruitiers aux habitants de sa commune, à l’instar des ECOLOS de 110 communes de Wallonie et de Bruxelles.

Publié le mercredi 3 décembre 2014

Le soleil était de la partie et les citoyens ont été nombreux à emporter les groseilliers, cassissiers et framboisiers provenant de cultures wallonnes.

Par ce geste convivial, les écologistes veulent sensibiliser les citoyens au soutien à nos producteurs et rappeler que dans notre société en crise, il n’y a pas de fatalité.

Dans notre pays, 6.000 emplois ont été perdu ces 10 dernières années dans le secteur agricole et le nombre d’exploitations familiales ne cesse de diminuer au profit de l’agro-industrie. Au-delà de l’emploi, les conséquences négatives sont multiples : des aliments qui parcourent des milliers de kilomètres, « on ne sait plus ce qu’on mange », des risques pour la santé, des emplois délocalisés….

En matière d’alimentation, l’alternative écologiste, c’est de rapprocher le producteur du consommateur.

Soutenir les circuits courts, c’est soutenir une production locale et de qualité qui fait vivre les agriculteurs et les producteurs de nos régions à un juste coût.

Soutenir les circuits courts, c’est une démarche simple avec de grands effets et aussi facile que de planter un arbuste !