Avec ECOLO, ensemble, vivons la Transition à Couvin !

« Vivre la Transition écologique à Couvin », c’est pour nous, Ecolo :
 « Fournir des moyens concrets à celles et ceux qui veulent commencer à agir immédiatement, en se mobilisant pour, dès aujourd’hui, entreprendre la construction de nos communautés de demain, des communautés résilientes, fondées sur la solidarité et préoccupées d’assurer à tous le minimum vital. Et ce faisant, redécouvrir le vrai sens de la démocratie et peu à peu reprendre le pouvoir qui nous revient et mieux gérer nos sociétés. Si n’existe pas cette volonté de s’en sortir ensemble, c’est la loi du plus fort, c’est-à-dire du plus riche, qui s’imposera. » (Rob Hopkins,  Manuel de Transition, Les Editions Ecosité, 2010, p 6)

Rendons la parole aux citoyens et soyons leur voix aux Conseils communaux 

  • Rédiger, de façon compréhensible par tous, les ordres du jour des Conseils communaux et des Conseils de Police. Les publier sur le site web de la Commune au moins 7 jours francs avant leur tenue et leurs procès-verbaux avec les différentes interventions dès leur approbation. Mettre une synthèse de ceux-ci dans le bulletin communal.
  • Simplifier et humaniser la procédure d’interpellation citoyenne pour qu’elle soit plus accessible à tous.
  • Organiser régulièrement des réunions citoyennes à Couvin-centre et dans les différents villages de la Commune. Pour des projets villageois, proposer le recours à un budget participatif.

Pratiquons une gouvernance éthique et responsable

  • Grâce à une analyse constructive du fonctionnement de l’Administration communale réalisée avec son personnel, améliorer les services aux citoyens et le bien-être du personnel.
  • Veiller à la parfaite transparence de la procédure de recrutement et de désignation de tout nouveau membre du personnel communal (concours sur base d’un numéro et pas nominatif).
  • Insérer systématiquement des clauses environnementales, sociales et éthiques dans les marchés publics.
  • Pour un usage optimal des ressources financières et humaines de la Commune, agir avec vigilance et faire appel au besoin à des experts pour l’évaluation des dépenses et des recettes, le suivi des projets et l’établissement de leur empreinte écologique.

Encourageons un aménagement cohérent du territoire, en particulier en matière sociale et environnementale

  • Dans une perspective de transition écologique, élaborer une planification du territoire à long terme dans laquelle doivent s’inscrire les promoteurs.
  • Favoriser la densification des noyaux bâtis (en particulier à proximité des gares et des centres) pour préserver l’espace rural. Encourager la rénovation et la réaffectation des constructions existantes ainsi que l’intégration harmonieuse des nouveaux projets dans le paysage.
  • Mettre la priorité sur l’aménagement convivial des noyaux urbains et villageois pour qu’ils soient attractifs pour leurs habitants, les commerces et services plutôt que de développer un centre commercial décentré.
  • Augmenter la coopération entre les associations et Be Wapp (Wallonie Plus Propre) pour sensibiliser et contribuer à une Commune plus propre : semaine de la propreté et plogging d’été avec les scouts au camp sur la Commune, ambassadeurs de la propreté, sacs à crottes, gobelets ré-utilisables fournis par la Commune lors des ducasses, …
  • Mettre des terrains communaux à la disposition des associations, des écoles et des citoyens désireux de restaurer l’ancienne tradition des siris et développer de nouveaux jardins solidaires ou partagés.
  • Favoriser la collecte de l’eau de pluie et encourager son usage à des fins domestiques. Construire des citernes communales et aménager des retenues d’eau non potable à disposition des agriculteurs et au service de la biodiversité.

Développons des alternatives à l’usage de la voiture privée

  • Systématiser le « réflexe mobilité douce » : dès qu’il y a projet de travaux publics ou privés dans l’espace-rue, prévoir des dispositifs de sécurisation et des aménagements spécifiques sur les accotements : trottoirs pour les piétons et Personnes à Mobilité Réduite (PMR), couloirs en site propre, pistes cyclables, etc.
  • Organiser le réseau cyclable en mailles (système des points-nœuds[1]) notamment en concertation avec les communes voisines.
  • Etendre et entretenir le réseau des pistes cyclables.
  • Dans les noyaux urbains et villageois ainsi que dans les nouveaux quartiers : mettre en place des voiries partagées, étudier la mise en place de SUL (sens unique limité, donc double-sens autorisé pour les vélos).
  • Sécuriser les voies de circulation par des aménagements qui forcent le respect des vitesses autorisées.
  • Développer les déplacements solidaires : promouvoir l’utilisation de plates-formes de co-voiturage et les parcours pédestres et cyclistes pour les élèves se rendre collectivement à l’école. Rechercher des moyens financiers et humains pour l’établissement de navettes inter-villages.

Mettons les soins de santé à la portée de tous 

  • Répondre aux campagnes de sensibilisation, accueillir les associations, etc qui promeuvent l’information et la prévention en matière de vie saine.
  • En concertation avec les médecins couvinois, pallier la pénurie de généralistes en soutenant la création d’un espace médical pour médecins.
  • Intensifier le service bénévole de transport de patients et d’acheminement de leurs médicaments, par exemple par la mise sur pied d’une plateforme.

Développons une Commune accueillante et solidaire pour tous 

  • En tant que « Commune hospitalière »², favoriser les valeurs universelles que sont l’accueil et l’hospitalité envers chacun qu’il soit habitant, réfugié, touriste, scout ou campeur.
  • Soutenir les services du CPAS pour offrir au citoyen bénéficiaire un accompagnement qui lui permette de se remettre debout, de retrouver confiance et estime de soi, de devenir peu à peu autonome et de prendre place dans la société.
  • Proposer des parts de bois de 10 à 20 stères à prix fixe et un accès privilégié aux jardins solidaires pour les personnes à revenus modestes.
  • Soutenir la création d’une EFT (Entreprise de Formation par le Travail) en collaboration avec les entrepreneurs de la région, complémentairement aux actions du CPAS, des CEFA (Centre de Formation en Alternance) et aux asbl telles que Carrefour.
  • Soutenir et faire connaître le Repair-café
  • Optimiser l’occupation des logements vides
  • Mettre en place un SOS entraide avec des assistants de vie dynamiques pour répondre et accompagner toute demande sociale vers les mutuelles, CPAS, Solidarités Plurielles, services sociaux, …
  • Avec tous les acteurs concernés, garantir un logement de qualité et respectueux des personnes et de l’environnement

Favorisons les économies d’énergie et les énergies renouvelables et toutes les initiatives visant à limiter le réchauffement et les dérèglements climatiques 

  • Améliorer les performances énergétiques des bâtiments communaux.
  • En concertation avec le bep, favoriser dans le parc d’activités de Mariembourg l’installation d’entreprises qui s’inscrivent dans la transition écologique et/ou apportent une valeur ajoutée au niveau environnemental : secteurs des énergies et produits renouvelables, de l’économie circulaire, de la gestion des déchets, de la transformation des produits agricoles et forestiers locaux, de la protection des eaux, etc.
  • Dire OUI à la transition énergétique et au développement des énergies renouvelables (éolien, hydro-électricité, solaire, etc) et veiller à l’information correcte des citoyens dans ce domaine.
  • Réaliser une thermographie de toutes les habitations de la Commune et informer les citoyens, particulièrement les personnes à revenus modestes, des améliorations et primes possibles grâce aux conseils du Tuteur énergie de la Commune et à la permanence décentralisée des Guichets de l’Energie.
  • En matière d’économie d’énergie, mettre à l’étude la création d’une plateforme regroupant les entreprises locales et les candidats rénovateurs de leur logement.
  • Viser à compenser la déforestation causée par le contournement et à participer à l’échelle locale à la séquestration de carbone en mettant en œuvre un programme de plantation massive d’arbres remarquables de demain dans l’espace public et à l’intérieur du parc d’activités économiques de Mariembourg et de son extension prochaine. Développer dans ce parc l’accueil de la biodiversité.
  • Proposer des repas sains, bios et de produits locaux, tendre vers Zéro Déchet dans les écoles, crèches, maisons de repos, …

Mettons en valeur les producteurs et commerces bio, locaux et équitables

  • Privilégier les producteurs et entrepreneurs locaux, les circuits courts, les produits de saison et les labels équitables et bio dans les appels d’offre de la Commune (par exemple pour les cantines scolaires, les maisons de repos, les fêtes communales).
  • Aider les producteurs locaux et les circuits courts à se développer avec, par exemple, la coopérative coopESEM ou l’installation d’une antenne couvinoise.
  • Aider à la valorisation des surplus comestibles.
  • Faire adhérer la commune de Couvin à la Charte Commune Paysanne

Soutenons les initiatives culturelles et l’éco-tourisme

  • Doter la ferme Waelkens d’une affectation culturelle complémentaire à la future Salle de l’Harmonie toute proche.
  • Valoriser chacune des entités de la Commune par une vidéo sur le site be.
  • Améliorer la signalétique du patrimoine architectural et monumental.
  • Encourager la venue d’une Auberge de Jeunesse, d’un hôtel basse énergie.
  • Aménager des espaces pour les camping-car (aires naturelles et aires avec services).
  • Mettre en valeur l’Eau Noire et ses berges au centre de Couvin.

[1] http://mobilite.wallonie.be/home/politiques-de-mobilite/wallonie-cyclable/velotourisme/points-noeuds.html

² https://www.communehospitaliere.be/

Share This